Comité Syndical du 3 Février 2022

03/02/2022

 « Un budget ambitieux qui s’inscrit dans la suite logique du Débat d’Orientation Budgétaire du 9 Décembre 2021 »

            Le Comité Syndical du SEBVF, avancé à 18h00 en raison de la pandémie, s’est tenu à la salle du Herrenwald à Faulquemont, le 3 Février 2022 avec le quorum (réduit au tiers).

             En préambule, Monsieur le Président Pierre BLANCHARD donne la parole à Mme Joëlle DE SANTIS, Chef du Service de Gestion Comptable à Saint-Avold suite au transfert des services de la Trésorerie de Faulquemont. Après son intervention, Mme DE SANTIS présente M. Sébastien WEYLAND, conseiller des Décideurs Locaux. A cette occasion, il est fait mention que le paiement des factures d’eau chez le buraliste est opérationnel dorénavant, et constitue un nouveau mode de paiement.

             Un ordre du jour classique avec quelques décisions relatives aux ressources humaines dont le Document Unique, aux finances (subventions ASPECT), et au renouvellement de la Ligne de Trésorerie.

             Le point essentiel concerne l’adoption du Budget Primitif 2022. En préambule, le Bureau d’Études LVRD de Montoy-Flanville a présenté dans le détail les travaux de renouvellement sur les Communes de Hallering et Marange-Zondrange. Ils débuteront en avril 2022 pour 17 mois et concernent donc deux exercices budgétaires, 2022 et 2023. Les travaux s’élèvent à 3 050 000 € HT, et représentent 9 500 ml de canalisations en Fonte de diamètre 60 à 200 mm, pour près de 200 raccordements. Une subvention de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse de 1 070 000 € a été octroyée. L’état du réseau, le nombre de fuites, et le rendement de 58 % rendaient nécessaires ces travaux.

             La présentation achevée, le Président a débuté celle du Budget Primitif en procédant à une lecture comparative de celui-ci par rapport à celui de 2021. Une hausse des charges en grande partie due à l’augmentation de l’Energie et une maîtrise des dépenses de fonctionnement et d’investissement, tout cela est rendu possible par le désendettement pratiqué entre 2012 et 2017.

             Les gros travaux de renouvellement sont financés en grande partie par l’emprunt sur des durées de 40 à 50 ans auprès de la Banque des Territoires. Cette durée est compatible avec celle de l’amortissement technique qui est de 80 ans.

             Les opérations sont ensuite passées en revue et notamment les travaux de réhabilitation des réservoirs de Sorbey (en cours), Chenois et Donjeux qui débutent en 2022, et ceux d’accompagnement des aménagements communaux à Pange, Colligny, Rémilly et Longeville-Lès-St-Avold.

             L’ensemble des délibérations ayant été adopté à l’unanimité, le Président au titre du point « Divers » se félicite de l’amélioration du rendement brut qui passe de 68,99 % en 2020 à 72,27 % en 2021. Une information est apportée sur les évolutions du dossier du développement urbanistique des Communes de Laquenexy et Courcelles-sur-Nied. Le Président de l’Eurométropole de Metz a saisi le SEBVF. Une nouvelle solution a été étudiée et proposée par courrier signé ce jour. Ce dossier sera évoqué lors de la prochaine réunion du Bureau Syndical.

             L’ordre du jour étant épuisé, la réunion s’achève à 19h30.  

<- Retour